Camille Chapelière 100% coupable !

Un texte de Pierrick Paget

Il n’a pas le choix.
S’il veut gagner l’Enduropale du Touquet un jour, il FAUT qu’il plaide coupable.

Pourquoi ? C’est simple.

Accuser le Team qui a porté réclamation (de manière plutôt gonflée) ne lui rendra pas la minute volée.
Accuser l’officiel de la FFM (qui a manqué de sang froid) ne lui redonnera pas sa concentration perdue.
Accuser l’organisateur (qui a eu l’idée stupide de créer ces montées/descentes ridicules) ne le remettra pas sur le podium qui lui était acquis.

Non, on ne peut revenir dans le passé.
Que l’on ait tord…ou raison (c’est le cas ici)

Le pilote a deux choix :
-où il passe sa carrière à critiquer les mécanos, la machine, la piste, les officiels, les autres, tous ces facteurs qu’il ne pourra JAMAIS maitriser
-où il se concentre pour que rien ne puisse l’atteindre, et que les aléas (injustes hier, je le rappelle) arrivent aux autres.

Comment ?
En s’entourant des bonnes personnes : check
En choisissant une moto capable de gagner : check
En partant bien pour éviter les soucis du premier tour : check
En travaillant vitesse : check
En travaillant le physique (on ne le saura pas cette année)
Mais surtout…
En ne prenant pas la tête de la course avant 1h30-2h

Des 3 leaders de la première heure, AUCUN ne verra le drapeau à damier…

Au moment du bouchon, comme les pilotes Quadeurs la veille, Camille aurait dû simplement s’arrêter, chercher du regard Milko/Jeremy et attendre…
Au bout de seulement 15min de course, ces quelques secondes ne coutent RIEN.
Il suffisait alors de « suivre » le troupeau…

Etant dans les 2-3 premiers vous aurez toujours un hélicoptère au-dessus de la tête.
Vous êtes pieds et poings liés.
Alors on peut évidemment jouer :
Comme Arnaud Demeester qui passe dans la forêt parallèle en 98 sous l’oeil de milliers de téléspectateurs…sans sanction.
Comme Deudon qui me double 3 fois de suite en étant sur le côté de la piste (hors des trous) sans sanction
Comme Deudon qui prend des produits le rendant positif au contrôle antidopage…et qui se fait choper.
Comme Camille qui passe, après une dizaine d’amateurs, par une coupe « logique » et perd un an de travail.

La scène d’hier a été consternante.
Et quand j’entends les mots de l’officiel qui raconte que cela s’est joué à quelques dixièmes seulement, j’ai la gerbe.
J’espère pour lui qu’il dort bien ce soir, mais ce ne serait finalement pas bon signe non-plus…
A Camille de se préparer encore mieux pour l’an prochain en travaillant deux choses qui lui ont manquées :
-Gestion de la crise et du stress dans le bouchon
-Gestion de l’oubli de l’imbécilité humaine en restant focus lors du stop&Go.
Sa victoire 2020 en dépend…

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.