Yamaha MT-03 2020 : aperçu

Inspirée de sa grande sœur la MT-09, la MT-03 complète de belle façon la gamme de montures sportives dénudées du fabricant japonais. Lancée sur le marché Européen en 2006 et revampée en 2009, elle débarque chez nous enfin sous cette nouvelle et 2e refonte. Basée sur la partie cycle de la plus récente version de la sportive YZF-R3, elle promet de belles sensations à petit prix.

Elle compte parmi ses concurrentes la Honda CB300R (la conviviale), la Kawasaki Z400 (dérivée d’une championne) et la KTM Duke 390 (l’hyper agitée). Voilà pourquoi elle se doit d’être en constante évolution. Pour 2020 elle met les bouchées doubles avec un style racé et minimaliste emprunté aux autres membres de la saga MT. Des lignes et des solutions dérivées du concept Dark Side présenté dans les Salons de la Moto partout en Europe.

Un robot dynamique

Le réservoir, les écopes de radiateur, la partie avant avec son regard de robot intergalactique et sa partie arrière qui pointe le ciel se montrent totalement nouveaux. Idem pour le tableau de bord qui reçoit une instrumentation LCD multifonction qui permet désormais une visibilité optimale. Le gabarit de la MT-03 demeure valorisant et l’échappement court façon YZF-R1 complètent bien le style sportif de la machine. La finition et les matériaux employés respirent la qualité; à ce chapitre la petite MT surpasse l’ensemble de ses rivales.

Un guidon placé directement sur le “ T ’’ de fourche place le pilote légèrement penché de manière naturelle alors que la selle demeure à une hauteur raisonnable pour la majorité, soit 780 mm du sol. La protection contre les éléments au niveau du torse se montre inexistante comme la plupart des “naked bike’’; en revanche les écopes de radiateur protègent bien les genoux. Le passager ne se plaindra pas non plus grâce à une position des jambes peu pliées et une selle plus confortable.

Le cœur d’une sportive

Dérivé de la YZF-R3; le bicylindre parallèle de 321 cc à 4 soupapes par cylindre et à double arbre à cames compte sur un alésage et une course (68 X 44,1 mm) de son piston qui favorisent la puissance à haut régime. Son taux de compression élevé de 11,2 :1 en dit long sur le comportement de cette mécanique qui génère 42 chevaux à 10 700 tr/min. Des pistons en aluminium forgé plus légers et durables et une commande des soupapes à entraînement direct qui réduit le nombre de pièces mobiles complètent ce moteur au tempérament explosif.

Au guidon de la YZF-R3 lors d’un essai l’été dernier, la puissance en accélération et la précision de la boîte de vitesse m’ont surpris sur une machine de ce tarif. Même avec un passager, le petit moteur se débrouille et fournit des accélérations et des reprises sécurisantes. On a donc toutes les raisons de croire à un rendement tout aussi efficace au guidon de la nouvelle MT-03.

Sensation et style sportif optimisés

La partie cycle identique à la YZF-R3 permet des sensations sportives grâce à sa rigidité au-dessus de la moyenne du segment. Son bras oscillant long et asymétrique et un angle de fourche de 25 degrés offriront sans doute une très bonne stabilité dans les virages. Mais, ce qui plaît le plus sur cette nouvelle cuvée 2020 est sans équivoque les suspensions optimisées grâce à une fourche inversée de 37 mm à l’hydraulique plus ferme et un réglage optimisé de l’amortisseur. On note également une monte de pneu Dunlop au profil sportif qui promet plus d’adhérence.

Dans le segment des petites sportives dénudées de moins de 500 cc, la MT-03 constitue plus que jamais un choix à considérer pour sillonner les rues de la ville dans une ambiance décontractée la semaine et se faire plaisir sur un tracé sinueux le weekend venu.

Texte Pascal Bastien